Agde, lauréate nationale des «Sites pilotes pour la reconquête de la biodiversité»

Agde, lauréate nationale des «Sites pilotes  pour la reconquête de la biodiversité»

RECIF’LAB, c’est le projet de la Ville d’Agde qui vient d’être retenu par le Ministère de l’Environnement dans le cadre d’un appel à projet national du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) piloté par le Commissariat Général de l’Investissement et l’ADEME. Sur les 56 projets déposés, Agde fait donc partie des 14 sélectionnés, qui plus est en proposant le seul projet à vocation marine et maritime.
Représentée par le Directeur de Cabinet du Maire, Jérôme Cavaillès, et le Directeur du milieu marin, Renaud Dupuy de la Grandrive, la Ville d’Agde était à Paris pour l’annonce des lauréats par la Ministre de l’Environnement Ségolène Royal.
RECIF’LAB propose la restauration écologique de plusieurs infrastructures maritimes du littoral agathois, en lien avec la biodiversité marine. Le projet concerne le port du Cap d’Agde et la bande côtière des 300 mètres (corps morts avec microrécifs artificiels et «roselières»), l’île de Brescou (nouveau ponton fixe avec microrécif) et le Roc de Brescou, au large (récifs artificiels paysagers pour la plongée, afin de protéger le coralligène).
L’objectif est donc d’agir selon le principe de gestion intégrée littorale, afin d’assurer le rétablissement des fonctionnalités écologiques. L’innovation technologique tient ici dans la conception originale des éléments basée sur de l’ingénierie écologique avec un partenariat technique et scientifique régional, par exemple avec une impression partielle en 3D béton. La mise en œuvre du projet est prévu sur 3 ans avec un budget de 1,2 million d’euros financés à 60 % par le Ministère, 20 % par l’Agence de l’Eau et la Région Occitanie et 20 % par la Ville d’Agde.