Cérémonie des vœux 2010, année des 40 ans du Cap d’Agde

Label 40 ans du Cap

C'est dans une salle du Moulin des Evêques archicomble que s'est tenue, le 28 janvier dernier, la cérémonie des vœux à la population.

Voeux 2010 : Discours du Député-Maire Gilles D'EttoreLes Agathois, toujours fidèles à ce premier rendez-vous de l'année, étaient venus en nombre découvrir l'une des dernières réalisations municipales menées à bien en Cœur de Ville. Entouré de son premier Adjoint et Conseiller Général Sébastien Frey, du nouveau Sous-Préfet de Béziers, Philippe Chopin, qui a présenté ses vœux au nom de l'Etat, ainsi que des élus de Béziers et Sète, le Député-Maire Gilles D'Ettore s'est d'ailleurs dit, en préambule, particulièrement "heureux" d'accueillir les Agathois dans ce "bâtiment rempli du passé glorieux de notre cité et qui connaît aujourd'hui une véritable renaissance".

Voeux 2010 : 40 ans du Cap2010, année des 40 ans du Cap d'Agde Comme l'a expliqué Gilles D'Ettore, "l'année 2010 va marquer un tournant dans notre histoire puisque nous célébrerons les 40 ans du Cap d'Agde". Et à événement exceptionnel, calendrier exceptionnel, c'est pourquoi cette année anniversaire sera célébrée au travers de 40 événements, avec en point d'orgue "une soirée commémorative le 30 juillet quai Saint-Martin, où fut construite la première résidence, dénommée "La Maison du port"."

Voeux 2010Parmi la liste des manifestations proposées, on trouve également une quinzaine de nouveautés, dont une exposition d'art contemporain sur les quais du Centre-Port au printemps, une expo photos retraçant l'histoire du Cap d'Agde au Moulin des Evêques de juin à septembre ou encore le lancement d'opérations nouvelles comme "Vino Cap" et "Bouger-Lire à la plage", un trophée de joutes spécial 40 ans, un tournoi de Pétanque et le retour des OFNI, qui aura lieu le 15 août… au Grau d'Agde !

Anniversaire et projets S'il convenait de célébrer dignement cet anniversaire tout au long de l'année, celle-ci sera aussi marquée par le lancement de nouveaux grands projets sur l'Archipel. A commencer par la réalisation de trois maisons de retraite, un dossier très attendu car "il n'y a aujourd'hui plus aucune place disponible sur Agde" a expliqué le Député-Maire.
"L'une va être créée en lieu et place de l'ancienne maison des Oliviers et disposera d'un jardin ouvert à la vue de tous les Agathois, la seconde sera située sur le quartier des Cayrets, enfin la troisième prendra place au Capiscol.
Le tout représente un investissement de 18 millions d'euros pour une capacité de 200 lits et génèrera 100 nouveaux emplois".

En matière de développement touristique, trois grands projets vont être lancés cette année. Ils correspondent à autant d'orientations que s'est donnée l'équipe municipale pour bâtir la destination du 21ème siècle.
Trois objectifs qui vont être déclinés comme suit :

  • une identité renforcée avec la création d'une véritable porte d'entrée touristique en Cœur de Ville grâce à l'aménagement d'un nouvel Office de Tourisme dans le bâtiment de l'ancienne Trésorerie.
  • la modernisation de nos infrastructures avec la réhabilitation des quais du Centre-Port. Un chantier d'envergure, qui nécessitera plusieurs années puisqu'il se fera "hors période estivale afin de ne pas perturber le bon déroulement de la saison".
  • la montée en gamme de nos prestations avec l'extension du Golf du Cap d'Agde, qui "permettra d'offrir à la fois un nouveau parcours et une entrée plus verte en arrivant sur la station".

Voeux 2010 : PersonnalitésHommage à 10 pionniers du Cap Le Député-Maire ne pouvait lancer officiellement l'année anniversaire des 40 ans du Cap sans une pensée pour celles et ceux qui furent les pionniers de la station et en ont fait ce qu'elle est aujourd'hui : la première station touristique d'Europe en termes de nuitées.

C'est ainsi que 10 d'entre eux ont été mis à l'honneur à l'occasion de cette cérémonie : ils ont été salués tour à tour par Gilles D'Ettore avant de recevoir un Ephèbe d'Agde.

Voeux 2010 : Jean-Pierre PonghelliniJean-Pierre Ponghellini
Originaire de la Nièvre, Jean-Pierre Ponghellini est arrivé au Cap d'Agde en 1975, recruté par Jean Miquel, alors directeur de la SEBLI. Au sein de la société, il s'occupe des animations de la station jusqu'en 1986, année où, suite au décès de Miquel, le service Animation se voit basculé à l'Office de Tourisme. Pour résumer l'activisme et l'esprit d'imagination dont a su faire preuve Jean-Pierre, il suffit de citer quelques événements à l'origine desquels il fut comme la paëlla géante (11 000 repas servis chauds !), préparée par Raphaël Van Twenbecke, au domaine St Martin ; la course des OFNIS, créée avec Gérard Denestèbe à la SEBLI ; la spéciale Rallye de l'Atlas qui se déroula sur les terrains du futur golf, imaginée avec Gérard Denestèbe et André Boudou ; les soirées internationales d'accueil (la première eut lieu en 1976), qui se déroulaient Place de l'Arbre, puis à la Clape ; le corso sur les quais du Centre-Port ; le vrai "Intervilles", avec Guy Lux et Léon Zitrone, aux Arènes du Cap d'Agde ; les nuits fantastiques du loto sur le Mail de Rochelongue ; l'inauguration de la piscine de Port Ambonne avec David Hamilton ; Pentecôtaucap…

Voeux 2010 : René CabanesRené Cabanes
Ce Viassois est, jeune Normalien, nommé en 1955 au Cap d'Agde. La classe au Cap est une classe unique de 25 enfants, installée au domaine de la Clape, dans une salle à manger transformée en salle de classe. René Cabanes en sera le seul enseignant et directeur durant 19 ans ! En 1974, une deuxième classe est créée - il en existe dix aujourd'hui. Après la classe, René s'occupe aussi des enfants en difficultés physiques ou psychiques. Grand sportif, il a joué au football de 1960 à 1963 au Racing Club Agathois, puis au Tennis chez Barthès, chez qui il a enseigné durant 20 ans (de 1978 à 1998) tous les mercredis et samedis, ainsi que toutes les vacances scolaires. En 1989, il est fait chevalier dans l'ordre des palmes académiques et en 1993, il reçoit la médaille de la Ville.

Voeux 2010 : Georges MillaresGeorges Millares
Sètois, comme beaucoup de pionniers de la station, Georges Millares a commencé à travailler dès l'âge de 15 ans. Il sera ainsi, durant 27 ans, le Directeur de la Cheville Langonnaise (viande en gros) à Sète, poste qu'il occupe jusqu'en 1989. Entre temps, il crée le restaurant "Le Marsouin", place Terrisse en avril 1974 et ouvre, en juillet de la même année, un établissement emblématique de la station, "Le Brasero", associé avec Jacky Bonnieu et Nicolas Albano, restaurant dont il est toujours propriétaire et exploitant. Il a aussi ouvert, en 1981, le "Blue Bird", sur l'Ile des Loisirs, avec Jean-Luc Fremy.

Voeux 2010 : Sam BouadanaSam Bouadana
Né un 24 décembre à minuit, à Mascara (Algérie), Sam Bouadana est arrivé en France avec ses parents en 1936. A 14 ans, il apprend la coiffure, un métier qu'il exerce jusqu'à l'âge de 42 ans. En 1973, avec son épouse Gilda, il décide de tout vendre et arrive au Cap d'Agde. Le couple achète un local qui devient "Le Pacha", place Terrisse, ouvert 24h/24, jusqu'au 31 août 1994. Entre temps, il crée en 1978 la "Pizza di Roma" et en 1980, dans le quartier de la Roquille, monte "Le poussin bleu", "La grillade" le "Din burger" et une supérette. Après la vente du "Pacha", Sam rachète une ancienne discothèque sur l'Ile des Loisirs et ouvre ainsi "Le charleston" qu'il exploite jusqu'en 2001. En tout, il aura eu 11 commerces sur la station ! En même temps, depuis 40 ans, dès qu'il a un moment de libre, cet heureux retraité joue à la pelote basque à Pézenas, et ce 4 à 5 heures par jour ! Il est d'ailleurs recordman des victoires du tournoi de l'élite de 1989 à 1996, auquel participent les meilleurs joueurs du monde.

Voeux 2010 : Jacqueline BarrièreJacqueline Barrière
S'il y avait un qualificatif pour définir Jacqueline Barrière, ce serait sa gentillesse et sa générosité, qui sont légendaires et toujours sans limites ! Celle dont la vocation est née à l'âge de 7 ans (elle allait alors aux Petits frères des pauvres avec ses grands-parents), est arrivée au Cap d'Agde en 1972 avec mari et enfant. Elle s'implique immédiatement au sein de la Croix Rouge locale, avec laquelle elle participe aux Jeux Méditerranéens. Suite à l'accident vasculaire cérébral dont est victime son mari, elle s'investit au Conseil d'Admi-nistration de l'hôpital afin d'aider à l'amélioration des conditions des malades. Son engagement auprès des autres se décuple et elle arpente alors les maisons de retraite, rendant visite aux personnes âgées et aux malades qu'elle réconforte et qu'elle aide à surmonter leur douleur… Elle s'occupe des plus démunis pour leur procurer vivres et vêtements. Jacqueline fait aussi partie de la pastorale et de l'équipe de Saint-Vincent de Paul à l'église, où elle s'occupe des baptêmes, des mariages et des enterrements, et est aujourd'hui encore vice-présidente de la Croix Rouge sur notre commune. Son exutoire et son antidote : l'atelier chanson de l'Age d'Or !

Voeux 2010 : Roger FreyRoger Frey
Né à Lamalou les Bains, Roger Frey est élevé à Montpellier. Il va au Collège des Jésuites, où il côtoie Philippe et Pierre Leroy-Beaulieu. A 18 ans, désireux de faire du théâtre, il monte à Paris et s'inscrit au cours Simon. Il travaille en même temps à l'Institut Français de l'Opinion Publique et devient alors sondeur d'opinions ! C'est à cette époque qu'il devient journaliste et animateur au Golf Drouot, ami des stars et vedettes de l'époque (Johnny, Sheila, Vartan, Mitchell…) Pris d'une envie de soleil, il démissionne pourtant de son travail et part s'installer à Antibes avec femme et enfant. Son ami d'enfance, Jean Sernin, lui propose alors d'effectuer un remplacement sur Montpellier. Il s'occupe ainsi des informations générales de Montpellier et est détaché dans un premier temps à la Grande Motte. C'est à cette époque-là que Midi Libre rachète le journal Hérault Tribune créé par Gérard Denestèbe. C'est ainsi que Roger est amené à venir au Cap d'Agde en juin 1977. Il s'occupe de Hérault Tribune (dont les bureaux sont situés au dessus de "La Tartane") et de l'antenne locale de Midi Libre situé place de l'Arbre, et ce jusqu'en 1995. Depuis, cet heureux retraité se consacre à son blog, "Les mots du sable".

Voeux 2010 : Henri BérailHenri Bérail
Né à Ville-neuve-les-Béziers, Henri Bérail étudie à Montpellier, au petit séminaire Saint Roch, puis entre au grand séminaire en 1951, où il reste jusqu'en 1959. Le 29 juin 1959, il est ordonné prêtre à la cathédrale de Montpellier par l'Evêque, Monseigneur Tourrel. Celui-ci l'envoie à St Fulcran de Lodève durant 3 ans. Puis de 1963 à 1969, il sera curé rural dans le Minervois. Puis il part en mission au Cap d'Agde pour y bâtir une communauté. Pendant 10 ans, il sera sans église, logeant au presbytère du Grau d'Agde. Il fonde ainsi le Comité du littoral Agathois, dont il sera le curé de décembre 1969 à juin 1998, soit pendant 29 ans. Il est muté ensuite à la Grande Motte durant 3 ans, et vit depuis à Montpellier, où il s'occupe du diocèse. Pour la grande histoire, la première pierre de l'église du Cap d'Agde a été posée en 1978 et son inauguration a eu lieu en 1979. A l'époque, l'abbé Bérail avait eu le libre choix du nom du Saint patron de l'église, sachant qu'il devait porter un prénom à fêter durant l'été. Il choisit St Benoît, fêté le 11 juillet et désigné en 1964 par le pape Paul VI comme patron de l'Europe, l'église du Cap, destinée à recevoir toutes les nationalités. Pour la petite histoire, l'abbé Bérail a fait faire sa communion solennelle à Yannick Casajus, et a participé, pendant sa retraite, à son orientation vers son sacerdoce.

Voeux 2010 : Jacky BonnieuJacky Bonnieu
Né à Sète, Jacky Bonnieu a grandi dans sa ville natale près du château d'eau. Très jeune, il travaille avec son père Jean au "Corsaire" restaurant construit sur la plage, dont tous les Sètois et beaucoup d'Agathois se souviennent encore aujourd'hui. En 1974, il arrive au Cap d'Agde et crée "Le Brasero" avec Georges Millares et Nicolas Albano, puis en 1979 le "Liberty's Beach", sur l'Ile des Loisirs, 2ème discothèque de l'Ile (après "l'Arche"). En 1984, avec Alain Serres, Michel Arnal et Robert Calvet, il construit "l'Amnésia", première discothèque à ciel ouvert de France, qui draine 2 000 personnes chaque soir durant tout l'été, avec 5 bars, 3 pistes de danse ; trois boutiques et la "Pizz'Amnésia", tenue par Liliane Serres. En 1985, il fonde le magazine "Cap Hebdo" avec Jacky Fourny. Entre temps, il s'occupe, de 1985 à 1988, de la gestion des Arènes avec Jean-Pierre Roussel. En 1988, il part à la conquête des plages privées avec "Aqua Playa" et "Téquila Plage". En 1994, il ouvre le restaurant "Les Halles" tenu depuis avec talent par Patrick Artaud. En 1999, il crée le "Lézard Beach" au Cap et rachète en 2001 le manège "Carrousel Salon" Place du Barbecue. Durant toutes ces années, il a hébergé chez lui les plus grands : Sacha Distel, Charles Aznavour, Richard Anconina, Vincent Lindon, Carlos, Johnny Halliday, Roland Magdane… Il fut surtout à l'initiative des établissements les plus emblématiques de la station. Il avoue s'être toujours régalé, et c'est là l'une des clés de sa réussite…

Voeux 2010 : Thierry VidalThierry Vidal
Ce fils de restaurateurs parisiens a commencé à travailler avec ses parents dès l'âge de 15 ans. Arrivé au Cap d'Agde en 1971, il participe avec eux à la création de "l'Agathé Tyché" établissement situé sur les quais, que Thierry exploite jusqu'en 1987. Après s'être exilé de 1987 à 1994, à St Chinian, toujours pour exploiter un Bar-Restaurant, il revient au Cap d'Agde et achète "La Madragde", qu'il exploite toujours. Depuis, il a ouvert un bar, "Le bistrot de la Madragde", qui est devenu le point de ralliement durant la saison de nombreux Capagathois.

Voeux 2010 : Paul PubillPaul Pubill
Né à Agde. Ses parents étaient forains itinérants, avec de très beaux et gros manèges, dont tous les enfants qui ont grandi en Agde se souviennent encore. Paul et sa sœur habitaient chez leur oncle, et quand il n'y avait pas école, pendant les vacances, ils suivaient leurs parents sur les routes alentours à l'occasion des fêtes de villages. Dès l'âge de 14 ans, Paul est au travail. En 1978, Jean Miquel vient le trouver pour lui demander de créer un parc d'attractions sur la station. Paul s'associe alors avec son ami Alain Van de Kerkhove et la première année, avec quelques manèges, ils s'installent sur un terrain situé face à la station service Elf. Dès 1980 et jusqu'à ce jour, le Luna Park est installé sur l'Ile des Loisirs. A l'époque, seule la discothèque "l'Arche" occupe les lieux et les manèges restent seulement en juillet et en août, puis repartent. Au fur et à mesure que les terrains sont vendus par la SEBLI, le Luna Park se développe. Il est désormais ouvert de Pâques à septembre, avec plus de 40 manèges, des manèges toujours plus beaux, avec de nouvelles attractions, et surtout un esprit d'initiative que Paul a su transmettre à son fils Pierrick.

La soirée s'est achevée en musique, avec le Gead Mulheran Quartet, autour d'un apéritif convivial.