Trophée de l’Ephèbe Francis Tavares devient champion d’Europe

Trophee Ephèbe Kickboxing 7ème

Trophée de l'Ephèbe de KickBoxingDepuis 7 ans maintenant, l'association Master Kick organise le Trophée de l'Ephèbe. Un rendez-vous des plus attendus chaque année et qui n'a pas manqué, pour cette 7ème édition, le 13 mars, de remplir le Palais des Sports. Il faut dire que l'affiche proposée était des plus alléchantes, avec pas moins de 11 combats dont le Tournoi de l'Ephèbe, et surtout un championnat d'Europe avec toutes les promesses de couronnement d'un Francis Tavarès en pleine forme. Pari réussi donc pour l'association, qui avait misé sur ses têtes d'affiches locales.

Chez les amateurs, les Agathois se sont d'ailleurs plutôt bien comportés puisque sur les quatre compétiteurs engagés, trois ont gagné leur combat. Durant l'entracte, les organisateurs ont rendu hommage à Aldo Asaro, récemment disparu à l'âge de 74 ans. Cet Agathois est resté célèbre pour avoir été, dans les années 60, l'un des meilleurs poids plume français de boxe anglaise, mais aussi pour avoir fondé en 1981 le Boxing club agathois, terreau de bon nombre de graines de champions. La foule, debout, l'a longuement applaudi.

Après les amateurs, place aux "pros", à commencer par la rencontre Aurélien Froment-Irina Mapezas. Le combat le plus court de la soirée : 1 minute et 20 secondes. C'est en effet le temps qu'il aura fallu à la jeune femme du club de Servian pour venir à bout de son homologue russe - qui s'entraîne toutefois en France - par un direct au premier round qui a entraîné l'arrêt pour blessure.

Nicoles WambaAutre combat attendu : celui du très populaire Nicolas Wamba, devenu Agathois pour se rapprocher de l'élue de son cœur et qui, à 21 ans, s'est adjugé la victoire du tournoi poids lourds "Kick Tournament 2010" de Marseille, le 29 janvier dernier. Il faut reconnaître que Nicolas est un cogneur et un gros gabarit face auquel Yann Thomas, son adversaire du jour, n'a pas pu faire grand chose. La messe étant déjà dite au 3ème round, le jet de l'éponge a donné la victoire à l'Agathois à la reprise du 4ème.

Tavarès Vs BozicLa pièce de résistance a suivi : le championnat d'Europe opposant l'Agathois Francis Tavarès au Croate Nikola Bozic, deux adversaires aux qualités bien différentes ainsi que les spectateurs ont pu en juger dès le premier round. La puissance et la précision du Français étaient opposées à la rapidité de son rival, mais aussi à ses mauvais coups. Au fil des rounds, Tavarès a frappé avec puissance là où ça fait mal, tantôt sur le haut, tantôt sur les jambes, le point faible de son adversaire, marquant ainsi nombre de points sur les notes des juges. Bozic, lui, sentant le match lui échapper, a frappé, mais là où les règles du kick boxing l'interdisent. Ses deux premiers mauvais coups ont plutôt eu l'effet inverse à celui attendu sur l'Agathois, qui a semblé galvanisé face à ces manquements aux règles. L'arbitre avait pourtant prévenu le Croate : pour tout 3ème mauvais coup, le match s'arrêterait.

Tavarès Vs BozicEt c'est ainsi qu'un coup de coude a scellé le destin du match et permis à l'Agathois de devenir champion d'Europe à la 5ème reprise. Peut-être reste-t-il un goût d'inachevé dans la bouche de Francis Tavares, de n'avoir pas pu aller au bout de cette nouvelle reprise de 3 mn. Peu importe. Les juges lui auraient de toute façon donné la victoire tant sa supériorité combative était évidente ainsi que les notes l'auraient montré. Nicolas Wamba l'a d'ailleurs porté en triomphe devant un public en liesse avant qu'André Tobena, Adjoint au Maire chargé des Sports, ne lui boucle la ceinture européenne autour de la taille.

Le champion d’Europe Francis Tavarès entouré des organisateurs et des élusUn champion agathois de plus brille désormais dans les sports de combats.

Prochaine étape : un championnat du Monde ?