Visite commentée de l'exposition "Véra mundi"

 

  16h00

  VISITE COMMENTÉE de l’exposition "Vera Mundi" par Emmanuel LATREILLE, Directeur du FRAC OM,

 

Artiste, diplômée de l’École Supérieure des Beaux-arts de Montpellier, où elle vit et travaille, maître de conférences à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Montpellier, Emmanuelle Etienne a également cofondé avec Alain Lapierre l’espace d’art Aperto.

Son travail, croisant dessin, installations et volume, est conçu en dialogue étroit avec des matériaux complexes, comme la paraffine ou le verre. Ces matériaux fragiles, déclinés à travers des formats variés, sont dictés à l’artiste par les problématiques qui l’animent autour de la mémoire, du temps, mais également des frontières du visible. En résulte des créations produites par cycle et qu’Emmanuelle Etienne réinterprète régulièrement, en fonction des environnements dans lesquels ses oeuvres prennent forme.

Depuis 2002, l’artiste a développé un travail régulier de broderie sur calque, qui a pris pour sujet central la figure du dieu Pan, personnage mythologique qui la hante depuis son enfance en Grèce....

Aujourd’hui, ce travail de broderie se décline sur des masques de beauté qui ne sont pas sans rappeler les masques du théâtre antique ou les masques Kabuki qui figurent, incarnent ou symbolisent les grandes puissances/entités de la Nature du Vivant et du Spectre, mais aussi des émotions, des états d’être au présent...

En parallèle à la broderie, Emmanuelle Etienne travaille sur le verre.
Verre sablé, comme avec “Véra d’or”, mais aussi verres soufflés, parfois gravés, à l’image des “Souffleurs” ou des séries de “Cornues”.
Construite à échelle humaine sur la base du Nombre d’Or et du Modulor de Le Corbusier, “Véra d’or” fait partie, comme “Véra, les animaux et la guerre” du cycle de Véra, débuté avec “Véra traversée”. Elle obéit au même plan de conception : celui d’une petite maison stylisée à l’extrême avec ses quatre murs et son toit pointu. C’est un paradigme, celui de la maison archétypale, la forme que les enfants donnent souvent à une maison...

Une autre partie du travail sur le verre d’Emmanuelle Etienne porte sur le souffle, qui est ici la substance interrogée. Comme pour l’air qui n’existe que dans ce qui le capte, le filtre, le freine ou le contient virtuellement, le souffle ne peut prendre corps que dans ce qu’il traverse. “Pour répéter le vent, on refait les feuilles” disait Giuseppe Penone. Ici, pour signifier l’exhalaison, émanation de l’être, on mime “les conditions de sa production”. C’est ainsi que l’artiste a collaboré avec le maître verrier Alain Bégou, qui a bien voulu prêter son souffle et son savoir-faire à la réalisation d’une série de pièces...

Pour ce rendez-vous proposé par la Ville d’Agde et le FRAC Occitanie Montpellier, c’est donc tout un monde qu’Emmanuelle Etienne nous donne à voir : “Véra mundi”.

     sur réservation au 04 67 94 65 80



  entrée libre


Cette exposition fait partie d’Horizons d’eaux#6, parcours d’art contemporain et d’art vivant sur le Canal du Midi réalisé en partenariat avec le Frac Occitanie Montpellier, Les Abattoirs, Musée - Frac Occitanie Toulouse et le Festival Convivencia

 

 

 

Exposition "Véra mundi" / DACAgde mai2022

 

Exposition "Véra mundi" / DACAgde mai2022

 

Exposition "Véra mundi" / DACAgde mai2022



Lieu
ESPACE MOLIÈRE
PLACE MOLIÈRE
34300 AGDE
Tarif
gratuit
Renseignements